Utila est une petite île du Honduras située dans la mer des caraïbes réputée pour les bas prix de ses cours de plongée, pour la qualité de ses sites de plongée et pour son ambiance festive. Un catamaran fait deux fois par jour l’allé-retour entre La Ceiba et l’île.

Hans, un chaleureux ami allemand rencontré à Copan, nous ayant fortement conseillé l’école Bay Island College of Diving (http://www.dive-utila.com/), nous avions donc réservé à cet endroit, moi pour mon cours et la certification de plongée Open Water (265$ incluant le cours, la certification de quatre plongées, deux fun dives et cinq nuits gratuites dans un appartement) et Steph pour son Advanced Open Water (265 $ pour cinq plongées spécialisées plus deux fun dives).

Le moins qu’on puisse dire, c’est que nous n’avons pas été déçu par cet endroit (sauf pour les millions de sandflies qui nous ont dévorés littéralement tout rond)! Autant les gens que nous avons rencontrés que les cours de plongée ont été au-dessus de nos attentes.

Mon instructeur de plongée, Vanessa, était une professeure extraordinaire, patiente et ayant le don de mettre les gens en confiance, une qualité nécessaire lorsqu’on enseigne la plongée. Et quelle sensation que de pouvoir respirer sous l’eau! J’ai chaque fois l’impression que le monde s’ouvre à moi.

L’île est entourée de récifs de corail et de sites de plongée, mais c’est sur le côté nord que les sites sont les plus beaux. Toutefois, comme les conditions météorologiques sont plus difficiles, les bateaux de plongée s’y aventurent moins souvent (environ une fois par semaine).

C’est lors de ces sorties que nous avons eu la chance de voir le plus d’animaux: tortues, raies, murènes, dauphins et une quantité impressionnante de poissons et de coraux. Il ne manquait que les requins baleines.

Nous sommes arrivé à Utila justement au moment où ces requins venaient se nourrir au large de l’île. Beaucoup de gens partent alors en bateaux en haute mer à leur recherche, avec leur kit de plongée en apnée, afin de pouvoir avoir la chance de nager avec eux. Mais très peu ont eu cette chance. Steph s’est, une fois, joint à l’un de ces groupes, mais c’est le jour qu’a choisi le bateau pour tomber en panne :p. Étant en trop haute mer pour que l’encre touche le fond marin, ils ont dérivé au gros soleil de l’après-midi jusqu’à ce que deux bateaux viennent les remorquer jusqu’au port. Requins baleines 1 Steph 0…

Mais ce sont vraiment les plongées en apnée qui ont été les plus marquantes. À Water Cay et dans la baie où le nouveau restaurant Neptune est situé, les coraux sont tellement près de la plage qu’on a eu qu’à enfiler masque, tuba et palmes pour voir au moins autant de beaux poissons et de vie sous-marine qu’en plongée. Nager main dans la main en se laissant porter par les flots entouré de magnifiques poissons, quoi demander de mieux?

Quelques bières au retour bien sur! Utila étant une destination très prisée des backpackers (les cours de plongée y étant les moins chers au monde), plein de jeunes se retrouvent donc tous les soirs, après avoir plongé, pour boire de la bière et s’amuser.

La soirée de notre arrivée, c’était la saint-patrick. Mon sang irlandais faisant surface, nous en avons donc profité pour faire connaissance avec d’autres plongeurs, pour se peindre le corps en vert et pour boire des « you don’t want to know » drinks (une potion magique d’une couleur brunâtre dont Panoramix aurait été fière…) jusqu’à ce que notre journée de plus de 10h de route additionnée aux quelques verres de cette étrange boisson nous rentre dans le corps et nous force à rentrer.

Mais ce n’était que le début d’une série d’après-midi et de soirées inoubliables. Que ce soit à manger du bbq sur le bras de l’hotel où nous restions, à danser sur les tables du tranquila bar accompagnée de Vanessa, Nick, Brandy, Dave, Kurt et Travis (nos partenaires de plongée) ou à sauter de la tour de ce bar pour atterrir environ 8 mètres plus bas dans la mer, à prendre des shots beaucoup trop forts au mythique treetanic ou à danser sur la plage et y boire des drinks, jouer au volley ball et à plongée en apnée (à Water Caye et dans la baie du Neptune),que de magnifiques moments nous avons passés à fêter!

Nous avons même eu droit à un full moon party sur la plage pendant lequel nous avons dansé des heures durant, corps contre corps , sous la lumière tamisée de la pleine lune, en suivant le rythme hypnotisant de la musique tribale et du techno.

La vibe de party et les gens étaient tellement le fun que nous avons même décidé de rester une semaine de plus que prévu! Et tant qu’à rester sur une île, aussi bien rentabiliser notre temps: Steph en a profité pour faire son cours de rescue diver et moi, mon Advanced Open Water :)

Moi qui avait peur de plonger avec les requins au début, disons que je suis devenu accroc! nous avons même eu la chance de voir Leivan devenir un « vrai » Dive Master en passant son Snorkel test, ce test consistant à ingurgiter une grande quantité d’alcool via le tuba d’un masque sans arrêter…

Nos journées là-bas étaient donc principalement composées de plongées, autant sous-marine au grand large qu’en apnée devant le quai du lodge où nous suivions nos cours, et d’après-midi et de soirées à prendre un verre, à jaser et à danser. Quand tu es rendu que tu connais les pattern du baracuda et des crabes qui ont élu domicile sous le quai, c’est que t’es rendu un habitant du quai au même titre qu’eux!

Mais soirées bien arrosées n’égalent pas toujours un succès le lendemain matin (surtout si tu as hérité des gènes de crise de foie des Blanchette…) Nous avons d’ailleurs royalement manqué une superbe sortie en haute mer pour y faire de la pêche puisque moi et Stéphane ne cessions de nourrir les poissons en se relayant pour vomir :s et ça n’a malheureusement pas suffit pour qu’on ramène un gros poisson pour souper… Ce n’est que partie remise!