Retour a l’hôtel on fait la sieste pour avoir des forces pour la nuit
blanche du Full Moon party ce soir. Je pars seul manger vers 8h dans
le resto exterireur de l’hôtel qui jouxte la mer. Éclaire par des
lampions et lumières pandantes aux arbres l’ambiance est très
agréable. J’ai encore de la difficuleté à réaliser que je suis ici,
seul en Thailande, loin de tout mes repères et des gens que j’aime, de
la misère a croire que ce paradis est bien réel et qu’il est si
facile d’y vivre même pour moi qui ne planifie rien et qui se laisse
porté par l’instant du moment. Je m’y habitue tranquilement mais je
vous garanti que mon objectif d’être frappé par la diversité
culturelle et environnementale est atteint depuis longtemps.

On m’apporte un Baracouda sauce Thai, du riz et une bière (450B) et
j’ai mon plus gros orgasme gastronomique à ce jour!!!! Wowowowow!!!
C’est juste trop bon! J’aime la vie!

Je reveille Shawna et on part en « taxi » vers le full moon party. Le
taxi est en fait un pickup Ford ou l’on est assis dans la boîte
arrière en compagnie de 5 suédois dont 3 sont debout aggripés sur le
devant et chante à pleine gorge dans leur langue natale. Des hordes
de touristes chaudailles s’entassent sur les pickups up et les motos
sur les 45 min de route qui mènent a Hat Rin.

Arrivée sur place les rues sont bondées de gens avec pleins de motifs
peint sur le corps avec de la peinture fluoressante, le tout denant un
aspect tribal au party. Partout la musique trance bourdonne, multitude
de kiosques offrent bucket et nourriture de tout genre. J’évalue a
15000 le nombre de personne à ce party.

J’attrappe un bucket et un pilon de poulet frie et gogoggo for the
beach!! Outch c’est fort mon bucket!!! Une pleine bouteille de 40% avec
Redbull en prime! Arrivée sur la plage c’est le chaos! L’alcool coule
à flow, la plage au complet est un gigantesque dance floor, la mer
sert de pissoire pour tout le monde. C’est pas chic de voir une belle
femme accroupie culotte baissée pour tenter d’uriner dans la mer et qui tombe dans l’eau, trop saoul pour garder l’équilibre. J’escalade une échelle de corde sur la façade d’un bar et débouche sur une glissade d’eau malade menant sur la plage. De retour sur mes pieds j’aperçois un long bâton en feu maintenu au dessus du sol par 2 thai, les touristes se bousculent pour faire du limbo en dessous! Plus loin un anneau de feu est aussi suspendu et plusieurs sautent dedans, suivi d’une corde à danser de feu! La plupart ressortent de la avec quelques jolies brûlures de guerre.

Je fini mon bucket et entre dans le plus haut bar pour voir de haut cette débauche légendaire. Des feux d’artifices éclatent dans le ciel et tout le monde hurlent de joie. Au bar je résiste a la tentation d’essayer le Happy Shake (milk shake aux mushroom) et le laughing gaz (des balounnes de gaz qui une fois consommée donne un buzz court et intense suivi d’un mal de tête tout aussi intense) et je commande une grosse Chang.

On danse comme des fous!!! merci mes cours de salsa pour m’avoir débarré le bassin, ça fait effet sur les petites Polonaises tout autours! Je succombe à la tentation de me faire peinturer le corps par une jeune thaïlandaise. Il y a des blacklights qui éclairent un grand drap noir avec tout les motifs, je choisi un dragon bleu et rouge sur tout mon bras droit et le drapeau du Canada sur l’autre bras(350B). On marche, on se fait pleins d’amis, les cliniques médicales sont pleines de soûlons ensanglantés et le tout semble routine pour les gens du coin. Il y a de jeunes couples étendus dans le sable au milieux de tous le monde qui s’embrassent langoureusement ignorant les paparazzis, d’autres copule dans l’eau a la vue de tous!!! OMG!! Ou suis-je!!

On danse jusqu’au lever du soleil, je me prend une autre bière et je m’assoie pour contempler ce spectacle déroutant. Le soleil se lève et une multitude de gens sont endormi dans le sable, saoul mort et les gens s’amusent à les entourer de bouteilles vides pour les prendre en photo. Les bars sont toujours ouvert il est rendu 8h et les pistes de danses grouillent encore de monde. Moi j’en ai assez vue on rentre a l’hôtel en pickup avec une gang de zombies désagréables qui chantent encore. Hangover day en vue pour Steph!